Blog header image

Cyclisme féminin: rencontre avec Lucie Brossard

Nous avons récemment rencontré la diététiste Mme Lucie Brossard, une femme au parcours fascinant alliant la passion du vélo et de la nutrition sportive. Voici quelques questions que nous avons choisi de lui poser au sujet de son parcours dans l’univers du cyclisme féminin.

Depuis combien de temps faites-vous du cyclisme?

Je fais du vélo depuis 34 ans.

Quel niveau avez-vous atteint en tant que cycliste? 

J’ai été championne du Québec sur route, en 1983. J’ai gagné plusieurs courses et monté de nombreuses fois sur le podium, au Québec. J’ai fait des courses aux États-Unis. Le plus haut niveau atteint a été ma participation avec l’équipe canadienne au Tour du Texas, en tant que membre invitée, en 1984.

Il s’agissait de ma première expérience internationale où les meilleures cyclistes au monde étaient au rendez-vous. C’était une série de 12 courses sur un mois. Cette série de courses était une première étape dans la pré-sélection d’athlètes pour les Jeux olympiques de Los Angeles, en 1984 et le premier Tour de France féminin, de la même année.

Pourquoi le cyclisme est-il votre passion?

C’est un peu par accident que je me suis mise à la compétition cycliste.  Au début, je voulais faire du cyclotourisme. Mais quand je suis entrée dans mon club, entendre parler des courses par les autres cyclistes, jeunes et moins jeunes, des émotions et des sensations fortes qu’ils vivaient, cela m’a donné le goût d’essayer. De plus, la routine de l’entraînement, la discipline et la rigueur que cela exigeait apportait du sens à ma vie d’adolescente en pleine recherche d’identité et du sens de la vie!

Lucie Brossard lors du Grand Prix cycliste de Hudson

Êtes-vous une grande sportive? 

Ce que je peux dire, c’est que j’ai toujours fait du sport, et ce, dès mon enfance.  Faire du sport pour moi est aussi naturel que de respirer.  J’ai essayé toutes sortes d’activités sportives (course à pied, natation, plongeon, arts martiaux, tennis, badminton, volley-ball, handball, basketball, athlétisme, ski de fond, raquette, kayak de mer, kayak de rivière, escalade, musculation, patin, patin à roues alignées, etc.) mais c’est vraiment le vélo qui me procure le plus de sensations!

Le vélo fait définitivement partie de votre mode de vie. D’où vient cette motivation?  Qu’aimez-vous du vélo?

Je dis souvent à la blague que le vélo est pour moi une sorte de virus dont je ne peux me départir. Plus sérieusement, je dirais que c’est un moyen d’avoir un équilibre dans ma vie entre le travail et les autres sphères de ma vie.

Au début, lorsque je faisais de la compétition, cela représentait pour moi la plus grande passion de ma vie, rien d’autre n’avait d’importance. Puis avec les années, un équilibre s’est installé.  C’est devenu un moyen pour moi de rester en santé, de m’évader, de me libérer l’esprit du stress, de ressentir les bienfaits des endorphines, d’éprouver le plaisir de faire bouger mes muscles, de voir de beaux paysages, de me ressourcer dans la nature.

Pour terminer, pensez-vous qu’il y a assez de place pour la femme dans la compétition cycliste?

Non, pas assez. Nous avons au Canada de grandes athlètes cyclistes féminines dont on entend peu parler.  Il y a très peu de couverture d’événements cyclistes féminins. Mais avec des organismes comme les Cyclopétards (un OSBL québécoise dont la mission est d’encourager les femmes à pratiquer le vélo), la popularité du vélo auprès des femmes finira par augmenter.

Si cet article a éveillé en vous le goût de découvrir ou de redécouvrir un mode de vie à vélo, nous vous invitons à découvrir nos différents modèles de vélos Miele ou de vélos à énergie renouvelable eVox.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Warning: Illegal string offset 'solo_subscribe' in /home/miele1/blog-mielebicycles.com/wordpress/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php on line 304

Subscribe without commenting